La salle polyvalente « Suzanne Créneau »

Si vous êtes arrivés à Looze à la fin des années 80, vous devez vous demander pourquoi notre salle polyvalente s’appelle "Salle Suzanne Créneau" ?

Il s’agit en fait d’une histoire peu banale que nous allons tâcher de vous raconter à l’occasion du 30ème anniversaire de son inauguration.

Issue d’une famille d’agriculteurs, Suzanne Huré, qui est née à Looze le 29 avril 1896, épouse Michel Créneau en 1919. Elle s’installe avec son mari dans la maison située à côté du terrain de tennis actuel, pour y faire fructifier leur exploitation agricole.

 Suzanne Créneau

 

Suzanne Créneau décède le 11 juin 1974 et décide dans son testament, rédigé 1 an avant sa disparition, de léguer tous ses biens propres à notre commune : 3 ha de bois sur Laroche ; et sur Looze, 10 ha dont le préet son hangar (B) au centre du village ainsi que son habitation (A).

Le conseil municipal de l’époque accepte ce legs et s’engage selon le souhait de Michel Créneau à entretenir les tombes familiales dès sa disparition. La maison sera aménagée pour devenir une petite salle des fêtes et un lieu de vie pour le club du 3ème âge avec une inauguration le samedi 7 mai 1977.

 
(Vue aérienne en 1959)

Les terres seront louées à M. Bruneau (ferme au-dessus du château), qui utilisera l'espace central comme pacage pour ses animaux. Le hangar servira pour le stockage de la paille et du matériel agricole.

En juin 1979, la commune décide d’aménager, dans la maison de Madame Créneau, 2 pièces supplémentaires qui permettront aux jeunes du village de se réunir. Il est également prévu d’aménager, sur ce terrain idéalement situé au centre du village, un terrain de sport.

Le 6 novembre 1979, un jeune vagabond, Bruno R., qui avait pris pour habitude depuis quelques semaines de se coucher à la belle étoile dans le hangar à l’abri des ballots de paille, mit accidentellement le feu dans la bâtisse en allumant sa cigarette afin de se réchauffer. C’est d’ailleurs lui qui alerta anonymement les pompiers de Joigny qui vinrent prêter main-forte à ceux de Looze.

Le hangar totalement détruit, permit à la commune de Looze de toucher de la part de l’assurance la somme de 92 000 Frs.

Notre histoire : incendie hangar 1979
(Le hangar après l’incendie (Photo YR))

Dans les années 80, la commune de Looze, de par sa proximité avec Joigny, a vu sa population croître de 89 habitants en 7 ans. Elle est appelée à se développer sous l’impulsion de sa population jeune et active. Déjà 2 lotissements sont à l’étude. Plusieurs associations comme le club du 3ème âge, le club des jeunes, le comité des fêtes, la société de chasse et le club de pétanque animent le village.

On se met même à rêver : « Si on avait une vraie salle des fêtes, il y aurait de nouvelles activités comme le ping-pong, la gymnastique, la photo, le judo, la lutte, une école de musique ! »

Date importante : le 27 février 1981, le conseil municipal, sous l'impulsion de son maire Jean-Michel Huré, décide d’équiper la commune d’une salle polyvalente, et d'y adjoindre en sous sol un grand garage, des douches pour la pratique sportive, ainsi que les locaux de la mairie, qui jusqu'alors étaient à l'étroit dans le bâtiment actuel de l'école. Cet ensemble immobilier fera partie d’un vaste projet d'aménagement comprenant un terrain de football, 2 terrains de pétanque, un plateau sportif et un jardin d’agrément. La construction du bâtiment reviendra à 1 197 300 Frs HT. Le financement sera assuré par des subventions de la région et du département (26% chacun), et de la ville de Joigny (42 000 Frs).

Notre histoire : construction salle 1983
(Le bâtiment en construction)

A ce stade, il reste encore 576 000 Frs à trouver. Le conseil décide alors de vendre la maison de Mme Créneau (350 000 Frs) et d’utiliser l’indemnité de sinistre du hangar (92 000 Frs). Un financement communal complètera le budget nécessaire.

Ensuite, tout ira très vite puisque les travaux débuteront en septembre 1982 pour s’achever le 27 juillet 1983.

L’inauguration eu lieu en grande pompe le samedi 1er octobre 1983 en présence de MM. Chamant, président du conseil général ; Eon, préfet de l’Yonne ; Auberger, maire de Joigny et conseiller général, sans oublier les habitants de la commune venus très nombreux pour l’occasion.

Le maire, Jean-Michel Huré, rappela devant une assistance attentive que cette salle allait être un formidable outil pour développer la vie associative de la commune, vœux qui lui était cher.

Il fallut encore deux années supplémentaires pour aménager la plaine de jeux, construire le court de tennis et transférer la mairie de l’école vers son emplacement actuel.

En 2002, les douches ont été réaménagées en salle de musculation. Puis en 2006, le conseil municipal a décidé, dans le cadre d’une opération « Cœur de village », de transformer le garage en salle des cérémonies, servant également pour ses réunions, et de réaménager les locaux de la mairie.

Notre histoire
Notre histoire(L'inauguration de la salle polyvalente le 1er octobre 1983)

Enfin, la salle polyvalente a fait l'objet en 2007 d'une réfection des faux plafonds et des revêtements muraux.

Le bâtiment accueille actuellement, outre la salle polyvalente et la salle des cérémonies, les services de la mairie, une salle pour le club de la Gaieté qui se réunit tous les jeudis après-midi, ainsi qu'un espace de musculation géré par l’ASCL.

La commune est aujourd'hui très reconnaissante envers ses généreux donateurs et de toutes les personnes qui ont oeuvré pour cette réalisation.

Merci enfin à Marie-Hélène Huré (épouse de Jean-Michel Huré, Maire de Looze de 1971 à 1993) pour avoir donner à la commune de nombreuses photos d’époque.

Haut de page